Avis d’expert M&A IT sur les opérations Due Dil & Carve out : Bilan 2023 & perspectives 2024

2023 a été une année en demi-teinte pour les opérations de M&A, marquées par l’incertitude et les risques inhérents à l’environnement économique et géopolitique. Cependant, dans cette période modérée, Netsystem a accompagné plusieurs fonds d’investissement, notamment sur des projets de transformation digitale.

Une année 2023 de transition, propice aux préparations de développement pré-désinvestissement

« Si tu as le vent dans les voiles, profites en pour découvrir le monde; si le vent est absent, profites-en pour raviver ton navire. »

Cette citation résume parfaitement ce que nous avons proposé en 2023 aux fonds d’investissements que nous accompagnons.

Même si nous avons réalisé une quinzaine d’accompagnements sur des Due diligence IT* et Carve out, notamment dans les secteurs de l’industrie et de l’énergie, nous avons rapidement proposé à nos clients du private equity de profiter de cette période pour valoriser leurs participations en les aidant à développer la compétitivité des entreprises dans lesquelles ils ont investi.

Digitaliser son business pour rester compétitif et envisager les nouvelles sources de création de valeur notamment au travers de la donnée est essentiel. Le numérique est un formidable levier de transformation, de digitalisation, d’agilité, de scalabilité au service des business models. Ce n’est plus à démontrer et le COVID l’a largement mis en exergue.” précise Olivier Cazzulo, CEO de Netsystem

Le digital est indispensable, c’est une évidence et il est vital pour les entreprises de piloter, valoriser leur patrimoine data, augmenter l’expérience client et optimiser/automatiser les processus de l’entreprise.

Pour cela, il est nécessaire de réaliser une feuille de route holistique et mettre à niveau le SI dans toutes ses composantes (infrastructure, applicatif, cybersécurité, conformité et gouvernance des données…) pour servir au mieux la stratégie à court, moyen et long-terme de l’entreprise et assurer d’être dans la course à la compétitivité.

Beaucoup d’entreprises ont du retard à rattraper sur ce sujet et en complément une nouvelle révolution est désormais en cours. Celle amenée par l’intelligence artificielle qui secoue tous les COMEX. Comment mon business model va évoluer ? Comment intégrer l’IA dans mes process ? Comment faire évoluer mes collaborateurs à ces nouveaux modes de travail ?

La transformation des métiers est un vrai casse-tête, sachant que 85% des métiers à venir dans 5 ans ne sont pas encore connus.

Les impacts de l’IA amènent à une refonte profonde des organisations; celles qui ne s’adapteront pas vont souffrir et seules les entreprises digitalisées de manière efficiente seront résilientes face aux différents événements non prévus (ex: covid, inflation…).

A cette révolution viennent s’ajouter des contraintes énergétiques et de décarbonation qu’il faut intégrer dans l’équation. La digitalisation permettra sans doute de réaliser les économies nécessaires sur certains aspects. A noter toutefois qu’en même temps que le numérique apporte des solutions, il a une empreinte carbone qui est importante et il doit lui-même se transformer, précise Olivier CAZZULO.

Les enjeux à venir sont donc de taille, c’est pourquoi il est essentiel de réfléchir à un plan de digitalisation qui serve au mieux la stratégie de l’entreprise et d’écrire une feuille de route d’évolution du système d’information. Il sera également vital de prendre en compte l’aspect humain et imaginer comment accompagner au mieux les collaborateurs dans cette transition.

Une année 2024 qui annonce un redémarrage des opérations de fusion-acquisition.

Que peut-on dire des opérations de M&A pour 2024 ?

Sans prétendre prédire l’avenir, de nombreux facteurs nous laissent penser que 2024 sera plus prolifique en termes de Fusion-Acquisition que ne l’a été 2023.

1. Impact du contexte passé (covid/inflation)
Certaines entreprises ayant été fragilisées par la situation économique et notamment par le combo Covid/inflation, 2024 devrait être propice aux concentrations : désinvestissements d’un côté pour se recentrer sur des activités stratégiques et réinvestissements de l’autre pour compléter son offre.

2. Fin de la hausse des taux des banques centrales (dont l’objectif était de contenir l’inflation)
Cela devrait détendre le contexte et relancer l’économie, avec aussi un accès aux liquidités facilité.

3. 2600 MILLIARDS DE DOLLARS
C’est, selon le Financial Times, le montant de cash qui a été levé par les fonds de private equity et qui n’a pas encore été investi.

Du côté de l’IT :

Toujours plus de numérique (pour optimiser les process et rester compétitif).
Toujours plus d’applications et d’infrastructures pour faire tourner ces applications.
Toujours plus d’IA.

Mais, plus de numérique implique une surface d’exposition plus importante aux risques, et donc :
Toujours plus de conformité (RGPD).
Et toujours plus de cybersécurité.

Et en tâche de fond :
Toujours plus de critères ESG.
Toujours plus de RSE.

Bref, une équation complexe dans laquelle le numérique a un impact très important ! Qui plus est avec des domaines de plus en plus techniques où l’expertise nécessaire pour maîtriser toutes ces composantes grandit tous les jours.
Vous l’aurez compris, dans les étapes de valorisation et de négociation, prendre en compte le capital IT de l’entreprise le plus tôt possible est gage de réussite et certaines entreprises (notamment celles accompagnées par Netsystem ;-)) l’ont bien compris.

Au delà de l’analyse des risques IT que nous avons l’habitude de réaliser dans le cadre de Due dil (résilience, scalabilité, obsolescence, cybersécurité), nous nous apercevons que les due dil évoluent vers une analyse plus profonde de la maturité SI des cibles et pour les plus matures d’entre elles au niveau des usages de la donnée.“, précise Lionel GROS, responsable de l’activité M&A.

Pour toute information, n’hésitez-pas à contacter les experts M&A IT.

   

💡 * En quoi consiste une Due diligence IT (audit IT) ?
Une “Due dil” consiste à évaluer et examiner les systèmes informatiques, les infrastructures technologiques, les politiques de sécurité, les procédures opérationnelles et les autres éléments liés à l’informatique au sein d’une organisation. L’objectif principal de l’audit IT est d’évaluer l’efficacité, la sécurité, la conformité et la performance des systèmes informatiques.