L’AMOA : vers une meilleure valorisation de ce levier stratégique

14.02.22

L’assistance à maîtrise d’ouvrage est une fonction transverse essentielle pour le succès des opérations de transformations digitales. Tout au long de l’année écoulée, les équipes de Netsystem se sont employées à davantage mettre en lumière les atouts de ce métier, stratégique mais sous-estimé.

2 questions à Daniel Castejon, Head of IS practice chez Netsystem

L’assistance à maîtrise d’ouvrage permet de réduire drastiquement les risques d’échec et d’appréhender un projet sous tous ses aspects
: organisationnel, humain ou budgétaire. Les projets menés avec un accompagnement ont ainsi six fois plus de chances d’atteindre leurs objectifs. En effet, un projet de grande ampleur génère un certain nombre de défis qui doivent être adressés pour éviter de potentielles futures difficultés.

A quoi s’attendre avec un consultant AMOA ?

Le consultant AMOA, indépendant ou rattaché
à un cabinet, est un profil clé tout au long du projet. Il recueille, formalise les besoins métiers, prépare le travail de l’intégrateur et favorise ainsi l’adoption de la solution applicative à venir. Un consultant AMOA permet d’éviter une mauvaise estimation de l’envergure du projet ou des besoins en ressources. Il structure le déploiement du projet en impliquant chaque partie prenante, direction et collaborateurs et en prenant aussi en compte la dimension non technique du projet. Le consultant AMOA est garant de la sécurisation du projet sur les enjeux à la fois métiers et fonctionnels : il joue un rôle de suivi tout au long du projet, de la validation des spécifications à la mise en production.

A quel moment faire appel à un consultant AMOA ?

Chaque projet étant différent, un consultant AMOA peut intervenir à différents moments :

  • Très en amont pour du conseil stratégique lorsqu’il s’agit d’aligner stratégie d’entreprise et stratégie du système d’informations.
  • Lors d’un benchmark des solutions que peut offrir le marché à un besoin métier
  • Au démarrage d’un nouveau projet pour le contextualiser, le spécifier, le budgéter et le lancer de manière optimale alors que les processus métiers ne sont pas forcément très formalisés, les référentiels dispersés, l’information éparpillée entre plusieurs experts métiers etc.
  • Tout au long d’un programme de transformation pour assurer la livraison du projet selon les délais, la qualité attendue, l’adéquation avec les besoins exprimés, et les coûts impartis.
  • En cas de difficulté, par exemple pour aider un projet à redémarrer malgré une démotivation des équipes, une dégradation de la relation avec l’intégrateur, des dérives en termes de coûts ou planning, etc.